Pensée du jour : L’air du temps

Manif ou pique-nique ?

 

(On se demande qui ? Du coup.)

Voilà qui nous convaincrait, s’il le fallait encore, que les gens, les choses, les mots, n’ont plus beaucoup d’importance. Sans même y voir de la mauvaise volonté ou de quelconques sombres pensées.. On dirait plutôt qu’il s’agit de ne pas « en faire cas. » Continuer comme si de rien n’était, à la bonne franquette. C’est du petit meurtre entre « amis ».

Je fais simplement allusion au fait que le pique nique annuel et traditionnel est programmé le 25 juin, jour d’appel à la mobilisation, pour justement, MANIFESTER le refus d’une politique qui condamne soignants – soignés – et l’hôpital, à mourir à petits feux, à vivoter dans parfois une parodie du soin.

On s’attendrait (idéal quand tu nous tiens) qu’au-delà ou en deçà de toute appartenance politique – syndicale ou partisane, on s’attendrait donc à ce que des retrouvailles se fassent autour de la nécessité de défendre l’hôpital public et ceux qui s’épuisent à le faire vivre. Tous en chœur, du directeur à l’ash en passant par les services techniques, logistiques et j’en passe, on n’hésite pas à proclamer que ce qui nous mobilise c’est « pour les patients » « pour le soin » « pour l’hôpital » « pour le service public ».

Alors ce qui se passe et se profile ne serait-ce qu’ en termes de réductions de postes là où on croyait déjà toucher le fond, ce qui arrive donc devrait nous persuader, à l’unisson, que la priorité c’est de dire  ensemble notre REFUS d’un soin au rabais

Mais on peut donc aussi choisir le jambon cru, les rillettes et autres pique niqueries.

On aura du mal, quand même, à tout concilier, et à ne pas douter de la valeur à accorder aux belles déclarations…

Pour l’hôpital, le soin , les patients et aussi Sainte Efficience.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.