Témoignage : Une suite à Ulysse… de l’Odyssée à l’Escale (suite et fin)

J’ai fini mon service.

Je pars, un gout d’amertume.

De colère d’avoir vu l’angoisse et l’effroi dans le regard de ces patients que j’accompagne vers l’après hospitalisation.

En partant, j’entends des cris venir du service d’à coté,

Du fin fond de la crise, de la folie qui s’écrie

Ce n’est pas un problème pour moi,

Je suis soignante et je suis là pour cela.

 

C’est juste une question de sens.

Ou de non sens.

 

Quelques jours ont passés :

Il est parti du service, avec une collègue, nous l’avons cherché pendant une heure dans le village, sur les bords de Saône…

Il est parti et là le lendemain, nous ne savons toujours pas où il est.

 

Un autre patient est retourné dans un service d’entrant, il se met en danger, la nuit, sauter la barrière !

 

Lors d’une réunion de la vie du service :

Les patients parlent :

« Les plafonds bas m’angoissent, je me sens oppressé,

Il faudrait que nous écrivions.

Dire ce que cela nous fait comme sentiment, ce déménagement… »

D’autres parleront des odeurs, de l’espace…

D’autres apprécient la vue, l’espace rétréci, ça fait famille.

 

Dans l’équipe, « ça pète »

Entre nous la corde est tendue…

Faut faire gaffe

Exprimée la colère, des larmes.

Au mauvais moment ?

Au risque de déstabiliser les collègues ?

Ya t’il un bon moment ?

Exprimée la colère, l’incompréhension pour ne pas zapper une fois de plus ce qui nous arrive Et surtout

Surtout ce que cela fait vivre aux personnes qui sont hospitalisées

Un découragement qui nous fait avoir envie d’ailleurs.

Ou s’activer, nettoyer, ranger, organiser, égayer.

 

Des plantes, des gâteaux sur la table de relève…

Pour se donner du courage.

Pour les patients.

Pour cet hôpital.

Pour ces beaux métiers.

 

Une suite à Ulysse… de l’Odyssée à l’Escale (témoignage complet)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.