Compte rendu de l’Assemblée Générale du personnel à l’appel de la CGT et FO du 10 janvier 2017

Environ quarante personnes ont répondu à notre invitation à échanger sur les conditions de travail rencontrées au sein de l’établissement.

On rappelle que localement la première phase de restructuration de 2016 a déjà eu de forts impacts sur les conditions de travail dans les services « adultes », que 2017 va essentiellement affecter la pédopsychiatrie, que les établissements de soin sont tous affectés au plan national, avec encore de nouvelles économies à la clé. (Suppression annoncée de 22000 postes et 15 000 lits … On voit pourtant déjà ce que ça donne en période d’épidémie de grippe !)

Ce qui ressort des échanges … une profonde souffrance des soignants. Tous constatent la dégradation continue des conditions de travail, avec des effets évidents sur les patients, de plus en plus violents :

  • soit parce que l ‘hospitalisation n’est pas poursuivie suffisamment longtemps pour libérer des lits,
  • soit en raison de la disparition des groupes, ainsi que l’amenuisement constant de la capacité de contenance des équipes.

La disponibilité psychique des agents est de même fortement attaquée.

On constate que la sanctuarisation annoncée de l’extra, pour justifier des mesures d’économie prises en intra, n’est qu’un leurre. Le personnel de l’extra est de plus en plus sollicité pour venir remplacer, boucher les trous de planning en intra.

Dans ce tableau catastrophique de la situation actuelle, un climat anxiogène se déploie actuellement concernant la restructuration déjà commencée en pédopsychiatrie, avec un ensemble de nouvelles mesures annoncées. (Disparition de l’internat – baisse des effectifs soignants…)

La pensée – le soin sont également attaqués à travers la diminution du temps affecté au centre de documentation.

Pour résumer l’ensemble des échanges où ont été également évoqués les périodes de plus en plus étendues de travail en effectif sécuritaire on arrive à ce constat que travailler dans ces conditions au quotidien ça mine, ça épuise. Jongler avec des plannings, des remplacements sans fin pour « faire tenir », ça use, encadrement, agents, et ça produit une détérioration radicale du soin.

Certains pensent à démissionner, se reconvertir…

Il ressort néanmoins de cet  AG que ces temps d’échange sont précieux, en ce qu’ils permettent déjà, dans un premier temps, de faire place à la réalité du travail, bien différente des discours artificiels et auto-satisfaits sur l’amélioration fictive du système de soin.

Nous proposons de mettre en place des temps de rencontre réguliers, pour rester dans ce partage, poursuivre également le relevé précis de ce qui arrive aux uns et aux autres, envisager des modalités d’action pour manifester collectivement notre attachement à un travail de qualité.

Nous invitons également tous les agents concernés par la défense de leur travail à se joindre à la grève du 7 Mars.

Les actions locales que nous pourrons mettre en place ne sont qu’une étape de protestation, mais ne suffiront pas à bloquer les mesures conduisant à la dégradation du service de santé publique et des conditions de travail qui en découlent. Partout en France dans les Hôpitaux, la colère des personnels montent. C’est ensemble que nous devons affirmer que plus aucun lit, aucun service, aucun établissement ne doivent fermer !

De notre côté nous relaierons bien entendu cette A.G auprès de la direction (RDV est pris avec le directeur le 14 février 2017), de l’ARS, les représentants des usagers.

 

CAFE SYNDICAL

Suite à cette Assemblée générale du 10/01/2017, nous avons convenu de mettre en place des temps de rencontres et d’échanges réguliers.

Nous vous proposons une 1ère date le jeudi 16/02/2017 de 14h à 15h au local syndical CGT.

Au programme :

Quelques exemples d’actions menées récemment à st Cyr

Échos de notre rencontre avec la direction

Vos représentations et attentes par rapport au syndicat

Le 7 mars : les dernières informations sur ce mouvement national de grève

Nous souhaitons vous y retrouver nombreux et nous vous rappelons que vous pouvez venir dans le cadre de l’heure mensuelle d’information syndicale.

 

St Cyr le 31 janvier 2017

Imprimer cet article Télécharger cet article