A la CDU du vendredi 9 mars 2018, petit commentaire CGT

C’est l’hôpital qui se fout de la charité !

Le grand argentier nous donne information concernant la mise en place depuis le 1er janvier 2018, sans concertation avec les instances démocratiques existantes, de la facturation des prestations pour exigence particulière du patient (c’est-à-dire en clair la demande express d’une chambre individuelle comme la loi le stipule expressément).

Il ne s’agit là ni plus ni moins que d’une surfacturation !

Mais que l’on se rassure, la direction a déjà négocié le montant (30 euros par jour d’hospitalisation) et organise de manière indolore le paiement de ce supplément en s’assurant auparavant de la solvabilité de l’usager et de l’absence d’information de ce dernier !

« Le client ne le verra pas »  quelle chance ! ! !

Le représentant des familles quant à lui juge le procédé peut démocratique et exprime sa crainte de soin à deux vitesses. Il évoque également une certaine précipitation dans la recherche de financement nécessaire au bon fonctionnement de l’établissement

Où l’on constate, après le « dans le privé on fait ça depuis longtemps » lâché en CHSCT, et maintenant «  le client ne le verra pas », que la recherche du profit ne s’encombre pas le moins du monde du respect des usagers propre à la notion de service public.

Ce passage à l’acte ne restera pas sans suite.

penser à signer la petition : http://ch-st-cyr69.reference-syndicale.fr/2018/02/petition-non-au-paiement-des-chambres-individuelles-par-les-patients-a-lhopital-public/

Imprimer cet article Télécharger cet article