Commentaire CGT du CHSCT du 21 Mai 2019

Un retour sur les visites du CHSCT sur la MDU, l’UHCD et Condorcet a été fait:

✔ Concernant la MDU :
Son utilité n’étant plus à prouver, elle rencontre un vrai succès auprès des usagers et des services. Cependant, il a été relevé une dynamique d’équipe très fragile en demande de formation et de soutien. 2 propositions ont été formulées par le CHSCT :
● mise en place d’une analyse de la pratique ou d’une supervision
● retravailler en profondeur le projet de la MDU

✔ L’UHCD :
L’équipe de l’UHCD se pose la question d’importance, des noms sur les blouses dans une société où même les patients recherchent des professionnels (pour diverses raisons) sur les réseaux sociaux. Dans ce sens, nous solliciterons le comité d’éthique et la CDU.
L’UHCD S’interroge sur le regard des collègues des autres services et souhaite pouvoir expliquer leur travail. La CGT soutient l’idée de liens inter services dans le but de comprendre les fonctionnements de chacun, d’éviter les clivages et travailler de façon plus sereine.                                                                                                                Nous constatons un turn-over important au niveau des IDE, ce qui n’est pas le cas pour les Aides-soignants qui sont mieux achalandés que certains services. Un turn-over qui pose question ?                                                                                                                  Nous serons aussi vigilants à l’activité régulation la nuit. Un outil, non exploitable, avait été mis en place pour quantifier le travail de régulation la nuit. Un autre outil vient d’être mis en place et permettra de quantifier le nombre mais aussi la durée.

✔ CONDORCET
L’absence de chariot d’urgence questionne et inquiète l’équipe autour de la prise en charge des urgences. La CGT sollicite alors la direction des soins pour trouver une solution à cette problématique.
L’équipe relate également des difficultés en l’absence d’un cadre de proximité.
La CGT remarque que cette absence d’encadrement impact sur l’organisation des deux autres services la Boétie et Montesquieu par les missions intérimaires de leur cadres respectifs.
Toutefois la CGT se réjouit d’apprendre l’arrivé d’un cadre de proximité très prochainement (arrivé le 3 juin 2019).

Autres :
La vidéo-protection : la mise en route n’est pas encore effective sur les 2 caméras qui sécurisent la maison des professionnels et son matériel. Elles le seront après validation au CHSCT de septembre de la procédure d’utilisation. Elles sont toutes individuellement programmables. Nous resterons vigilants sur ses points. Elles respecteront la charte d’utilisation de la vidéo-protection sur le site du
CHS de St Cyr.
Ce CHSCT est l’occasion de rappeler la loi : les caméras ne peuvent être effectives sans validation du CHSCT ! On ne pose pas puis ensuite on valide, c’est l’inverse qui se fait !
Projet géosoft : la mise en place d’une plateforme de commande de transport avec un logiciel très cher, dont on ne sait pas quelle part nous sera facturée, sera-t-elle un avantage réel en gain de temps et d’argent pour St Cyr comme on nous le dit ? La CGT restera vigilante sur sa mise en place et sur son efficacité.
Le rapport de la médecine du travail : nous notons que le CHS n’a plus de médecin du travail et de psychologue du travail
Le nombre de personnel va en diminuant année après année, 779 en 2018.
Outre les accidents de travail “ classiques” nous relevons que la médecine du travail est largement sollicité par des situations de souffrance en lien avec les risques psychosociaux, ce qui pose question. Nous demandons que sans délai médecin et psychologue du travail soient de nouveau présents au CHS de ST-CYR.

Les commentaires sont fermés.