Commentaire CGT St Cyr des instances CTE et CHSCT de janvier 2021

La CGT adresse tous ses vœux au secrétaire, nouvellement élu, du CTE Ael Charpiot !

 

Proposition d’une organisation provisoire : mise en place d’une garde infirmière en présentiel le week-end :

Le faisant fonction directeur des soins nous présente ce dispositif qui permettrait d’avoir toujours un de plus le week-end pour gérer les absences de dernières minutes sur le week-end. Ces gardes seraient à tour de rôle entre les 8 unités d’intra. L’unité qui sera de garde devra avoir son effectif de week-end plein c’est-à-dire 3 infirmiers et 1 ASD pour permettre à un infirmier de se détacher s’il y a besoin dans une autre unité. Quid des congés quand les agents voudrons poser leur week-end ? Quid des services qui actuellement n’ont pas leur effectif plein ?

Quand est-ce qu’à st Cyr, on va arrêter de coller des rustines de partout ? Quand est ce qu’on va réellement renforcer les effectifs soignants, de nuit, de jour, en intra, en extra ? Quand est ce qu’on va arrêter la politique du redéploiement ? Du à moyen constant ?

Quand est ce qu’on va arrêter de rajouter de la contrainte à la contrainte ?

La CGT St Cyr a voté contre la mise en place de cette organisation même provisoire.

                DERNIÈRE MINUTE : Ce matin, la CGT St Cyr a été reçu par le DRH et le faisant fonction de directeur des soins, à leur demande, pour rediscuter de la mise en place de cette « garde infirmière ». La CGT St Cyr a réaffirmé sa position de façon très ferme. Nous sommes contre la mise en place de cette « garde infirmière » le week-end.  Nous ne sommes pas d’accord pour faire porter encore une contrainte supplémentaire sur les soignants.

 

Plan de formation 2021 :

Pour l’année 2021, le plan de formation bénéficie d’un budget de 430000€ dont un report financier de 2020 de 163000€, suite à la crise sanitaire. Ce plan a été élaboré en étroite collaboration entre  la direction des ressources humaines et la direction des soins. Il prend en compte, pour partie, les besoins spécifiques des agents et des pôles. Une partie du budget est alloué aux pôles qui l’utilisent en fonction de leurs besoins. Il y aurait la possibilité de mutualiser les formations avec d’autres pôles voire même dans le GHT. Certaines formations pourraient même être données par des agents formateurs comme le soclecare (donc gratuit)…

Cependant, sur le terrain, il est difficile de s’y retrouver ! Qui peut avoir accès aux formations ? Pour faire quoi ? (projet personnel ? études promotionnelles ? en lien avec le projet d’établissement?) ? Qui s’en occupe (cadre ? formation continue ? Tout seul ?)? Aujourd’hui nous constatons que partir en formation est l’équivalent d’un parcourt du combattant confronté à la densité de la jungle.

 

Attractivité de l’hôpital / pénurie de personnel :

Alors que le médical et le paramédical est en pénurie avec des départs toujours plus importants, les contractuels (emplois précaires) fleurissent en lieu et place des stagiairisations. L’attractivité est interrogée… le secteur n’attire pas, de plus, des conditions de travail toujours plus difficiles ne favorisent pas la sédentarité. Est-ce que tous les moyens sont mis pour stabiliser les équipes ? Alors que dans le même temps, la direction trouve de l’argent pour la création d’un poste d’adjoint au directeur du FAM (Métropole, département…) Objectif : soulager le directeur du FAM !!! Mais qui nous soulage les personnels dans les unités et ailleurs ?!!

 

COVID et VACCINATION :

La campagne de vaccination pour les personnels à risque et de plus de 50 ans a commencé mi-janvier. Elle commence à être élargie à tous les agents. Les personnels qui souhaitent être vaccinés quelque soit leur âge peuvent se rapprocher de leur encadrement ou de la médecine du travail pour être inscrit sur une liste et programmer un rdv. Les effectifs de la médecine du travail ont été renforcés (un médecin, une secrétaire) sauf IDE ?! (A priori pas de renfort infirmier ?!)

Objectif 500 agents (à 2 injections) d’ici mi-avril, si nous avons les doses !

En parallèle, les tests PCR continus au service de santé au travail.

                DERNIÈRE MINUTE : par manque de doses, la vaccination va être ralentie. Les 2èmes injections seront cependant bien assurées car provisionner.

 

EQUIPE DE L’ELU AU CHNO :

Concernant l’ELU au CHNO de Villefranche, après leur avoir pris leurs locaux et les avoir mis au placard, avec une possible perspective de stabilité fin 2021, on leur refuse la prime des urgences, au prétexte qu’il ne font pas partis des « murs » ! Les agents travaillent aux Urgences, au même titre que des intérimaires… C’est l’équivalent de la sous-traitance !! Problème d’interprétation des textes ! La direction se retranche derrière l’ARS, bien qu’elle soit en droit de reconnaître l’activité de l’ELU. Surprenant encore car  même  l’inspection du travail la valide comme telle.

Le GHT nous avait pourtant été vendu comme un modèle de partenariat… Ce n’est visiblement pas le cas !

 

LES OUBLIES DU SEGUR :

Il en va de même pour le FAM et le SAMSAH, les « oubliés du Ségur » qui sont toujours en attente d’un décret qui leur permettraient d’obtenir les 183€… c’est la revalorisation à 2 vitesses… apprécions un soutien de la direction !

                DERNIERE MINUTE : http://www.sante.cgt.fr/Mission-Laforcade-Des-avancees-pour-la-fonction-publique-hospitaliere-mais-un

 

L’USN1 :

L’USN1 a repris sa place en tant que service à part entière au sein du centre pénitencier de Villefranche. Retour aux horaires d’un CMP/CATTP après tant d’années de dysfonctionnement.  Fin  passage de médicaments ni permanences ni week-end… un médecin chef de service est  nommé. L’Administration Pénitencière est satisfaite de la réactivité de l’équipe, qui revient à ses fondamentaux, 4 groupes prévus d’ici avril. La problématique des locaux reste entière, néanmoins une démarche constructive est repérable.

 

COMPTE EPARGNE TEMPS / CAPL / CONCOURS

Concernant le CET et les CAPL, un retard conséquent a été pris par la DRH, suite à cette crise sanitaire, un personnel  a été recruté pour renforcer la DRH. Le CET s’il n’a pas déjà été ouvert, l’est à votre initiative ceci jusqu’en février 2021. Les CAPL auront lieu le 3 mars 2021. Peut-être des stagiairisations et des titularisations à la clef et plus de souplesse concernant les concours ?

Mais il faut surtout que cela soit en cohérence avec nos besoins. L’hôpital a besoin de professionnels, s’il veut  accomplir sa mission de service public, il est temps d’inverser la politique actuelle. Il y a un avant… L’après, c’est pour quand ?

DERNIERE MINUTE : La CGT St Cyr, après maintes demandes, a été entendu. Le DRH nous informe, ce matin, de l’arrêt des concours ASD et IDE. Les mises en stage vont pouvoir reprendre sans passé par le biais d’un concours sur dossier. C’est une très bonne nouvelle et nous attendons maintenant rapidement les mises en stages de nos collègues qui attendent, pour certains, depuis plus de 4 ans !!!!!!!!

 

G34 TARARE / GLEIZE

Les secteurs adultes de Gleizé et Tarare retiennent notre attention, car des mouvements de personnels sont à craindre. Tarare déshabillé en son temps, manque de personnels… Gleizé serait « surdoté » comparativement, mais attention car depuis plusieurs années, les dispositifs autour de Villefranche  ferment les uns après les autres. Gleizé devenant le dispositif de référence pour les soins et le personnel… le trop n’existe pas, même à Gleizé… la seule problématique étant le bâtiment étriqué pour loger tout le monde !

St Cyr le 2 février 2021.

La CGT St Cyr.

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.