la mobilisation, c’est ici, c’est maintenant

L’ARS a demandé le 13 octobre 2015 au CH de St Cyr, la production d’un plan d’actions avant le 15 novembre. Il faut réaliser 1 700 000 euros d’économies en trois ans.

Ce plan que nous a présenté la direction comprend des RESTRUCTURATIONS et un ensemble de mesures de RESTRICTIONS économiques :

1. La restructuration des pôles serait :

– la suppression du pôle G23 entre mars et juin 2016 qui serait scindé en 2
– La création d’un pôle transversal : UHCD/régulation + unité de réhabilitation + médecine générale + Pharma-DIM
– les 12 lits de l’unité de réhabilitation seraient transférés sur le bâtiment des Roches
– 20 lits de l’ex-pôle G23 (provenant des Roches) seraient transférés aux Calades (pôle G28 => qui deviendrait Pôle Nord) sur l’aile accueillant actuellement l’Escale
– la suppression de 10 lits d’hospitalisation sur l’unité Hélianthe.
– le rattachement des 20 lits du service des Roches à l’actuel pôle G29 (=> qui deviendrait Pôle Sud)
– La fusion des 2 pôles de pédopsychiatrie

Concrètement, nous passerions des actuels 7 pôles à 4 pôles avec tout ce qui accompagnera cette restructuration et la suppression des 10 lits : suppression de postes médicaux, d’encadrements supérieurs et de proximité, infirmiers, aides-soignants, ASH, AMA, psychologue etc… etc. … (Non remplacement, non renouvellement)

Plusieurs scénarios ont été proposés au directoire du lundi 16 Novembre 2015 mais, tous, ont de toute façon pour objectif la casse de notre hôpital psychiatrique public travestie en gain d’efficience. Inutile de vous dire que les uns et les autres bataillent durs pour tirer au mieux leur épingle du jeu… mais que vous n’êtes pas invités au bal !

2. la mise en place du GHT (Groupement Hospitalier de Territoire) avec plusieurs actions qui sont programmées dans les 3 ans :

– réorganisation des services logistiques et de support
– suppression de la direction des achats et travaux
– mutualisation GHT pour la formation continue, la logistique avec la suppression de 3 postes d’encadrement

Nous n’avons aucun renseignement sur l’avenir de nos services tels que la blanchisserie, la cuisine mais par les temps qui courent tout peut être malheureusement possible.
Déjà la direction a annoncé une re – négociation à envisager… pas tout de suite mais … des accords de la charte du temps.

Ici, comme tous les hospitaliers, tu as droit à des mercis pour le bel effort, et à des bravos parfois, mais pour de vrai, t’es déjà presque plus rien.

Un jour aux Roches on te dit : « faut te renouveler, changer, t’adapter, inventer, créer, imaginer de nouvelles organisations, construire de nouveaux dispositifs. » On te demande même, comme pour un enfant à naître, de leur choisir un nom. Alors ça te bouscule, mais tu y vas, tu t’investis, tu y mets encore du tien, ça veut dire, des bouts de toi, de ton envie de travail bien fait.

Le lendemain on te dit : « arrête tout ! Dans trois mois tu es dissous, dispatché, livré à … »

Les collègues viennent nous dire les larmes aux yeux : « mais à quoi on se tient nous ? A quoi on tient ? Et qui on est pour être traités comme ça ? Et pourquoi nous ? Ça c’est pour ceux qui ne sont pas trop sidérés et qui peuvent encore parler.

Les 22 000 postes de la Fonction Publique Hospitalière qui vont dégager sur le territoire ils en veulent leur dose ici. Pas qu’aux Roches. Et pas que des infirmiers. Et pas que des soignants non plus.

Les économies qui vont réduire l’offre et la qualité des soins ils en veulent partout ici. Pas qu’aux Roches.

Les mesures de restrictions qui vont te la bouffer encore plus la Qualité de Vie au Travail ils … (au fait c’est quoi la fameuse QVT ? Qu’est-ce qu’il t’en reste ? Demande par exemple à ceux d’Hélianthe ! Ceux de Gleizé des deux côtés, adultes et enfants… Ouvre les yeux, les oreilles. Regardez-vous. Ecoutez-vous, un effort, c’est juste à côté. C’est même souvent juste LÀ.)

Et par-dessus tout ça, dans ce qui devient un cynique foutage de ta tronche on te la joue RPS et plan de ceci et enquête de cela, et on te bidouille une maison du personnel, tout ça pendant que le dépeçage s’organise … (plus de 340 000 euros là-dedans, tu te rends compte – pour te dire bientôt : « tu sais, ta charte du temps, va falloir la renégocier»)

En cohérence avec tout ce que nous dénonçons
Depuis plusieurs mois au niveau national,
Pour la CGT et FO, c’est clairement NON à l’ensemble des mesures que l’ARS réclame à notre établissement,
On votera NON dans les instances, et il faudra soutenir massivement ce NON
Ou se résigner à être… tout à fait plus rien.

Nous vous invitons à :

UNE ASSEMBLEE GENERALE, OU TOUT LE PERSONNEL EST CONVIE, LE 1ER DECEMBRE 2015 DE 13H30 à 14H30 (Grande salle du château, entrée sur le coté) pour échanger avec vous sur les actions que nous pouvons et que vous souhaitez mettre en place pour lutter contre ce projet de démantèlement de notre hôpital. Vous pouvez utiliser votre heure d’information syndicale mensuelle.

– Lors de cette AG, nous organiserons TOUS ENSEMBLE un appel à mobilisation pour le mardi 15 décembre 2015, jour de présentation de ce projet à l’instance CTE/CHSCT réunie spécialement pour l’occasion.
Le 20 Novembre 2015, St Cyr

 

pour rappel : http://ch-st-cyr69.reference-syndicale.fr/2015/11/appel-cgtfo-la-mobilisation-cest-maintenant/

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *