Ulysse ou la profession de soi(n) (2ème partie)

2. Le premier port / les Lotophages

Me voila en mer et je cherche à m’ancrer quelque part afin de trouver du repos, d’être rassuré et retrouver mon chemin de soignant. J’accoste au premier port que je rencontre comme Ulysse accoste chez les Lotophages, ces consommateurs de lotos qui leur font oublier leur désir, ce qui les anime. Je tombe face à d’autres Lotophages, le grand guide, qui me tente en me proposant/suggérant de me lancer dans une formation de psychologue (par trois fois) car il a pu noter mon attrait de la « clinique »… mais ce que j’aime c’est mon métier d’infirmier et cela j’essaie de ne pas l’oublier, mon désir n’est pas celui de fuir mon métier pour un autre que je devrais idéalisé . Je résiste, peut-être je vis à ce moment là, ma décision de retrouver mon identité, celle que j’ai construit tout au long de ma vie professionnelle. Je rêve du retour à mon essence de soignant celle qui me fait sentir humain.

Evidemment, je refuse cette alléchante proposition et reprend ma quête de sens, de soin.

3. L’arrivée chez le cyclope.

J’arrive quelques temps plus tard sur l’île du Cyclope, celle où Ulysse doit se rendre invisible comme moi je me sens dépossédé de ce que je suis, je ne dois plus « exister »  je deviens un ETP (une Entité Totalement Perdue). Je subis la vision unifocal économique de ce directeur qui me convainc de mon nouveau nom : « Personne » comme Ulysse abandonne son identité, son humanité, son individuation face au cyclope. Alors je m’enfuis, embarquant vers d’autres horizons dans l’espoir de me re-connaitre.

 

RDV à la prochaine escale…

lien : http://ch-st-cyr69.reference-syndicale.fr/2016/08/ulysse-ou-la-profession-de-soin-1ere-et-2eme-partie/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.