Commentaire CGT du Conseil de Surveillance du 13/12/18 : LA CASSE CONTINUE !!!

Inquiétude concernant le budget et le financement de la construction de nouveaux bâtiments.

La politique menée de la casse du service public est bien organisée. Cela va à l’encontre du service rendu à la population en privant les hôpitaux publics de fonds nécessaires à leurs fonctionnements et favorise de plus en plus le secteur privé lucratif à qui les politiques font les yeux doux.

Heureusement «  nous avons du patrimoine » ! Dixit l’élu local de Saint-Cyr. Mais une fois tous les bijoux de famille vendus…

L’inquiétude est grande aussi autour du projet de robotisation de la pharmacie.

L’hôpital Nord-Ouest  de Villefranche impose aux petits établissements (dont nous sommes) un investissement coûteux aux établissements du GHT Nord-Beaujolais-Dombes.

Dans la réalité, sous couvert d’un discours sécuritaire ( c’est dans l’air du temps), il nous faudra mettre la main à la poche pour un outil qui va nous coûter plus que nous apporter.

Le bilan de l’utilisation de ce robot n’est pas aussi brillant que cela, il suffit de voir ce qui se passe à HEH, Vinatier etc…La souplesse, la flexibilité, n’est pas au « programme » du robot. En cas de modification de dernière minute , l’ordonnance préparée en amont va à la poubelle, il est quasiment impossible de répondre à la demande à l’instant « T ».

Ceci, vous le comprendrez bien engage des frais supplémentaires conséquent, qui seront supportés par notre hôpital.

De par sa localisation (Hôpital de TREVOUX),fini la proximité. L’impact carbone des transports sera significatif.

Notre crainte, va aussi en direction des personnels de la pharmacie. A court terme, ce secteur d’activité risque de se voir amputé, il suffit de voir comment se réorganise l’informatique, la formation et les services achats qui sont déjà mutualisés et réduit de leur personnel.

La CGT rappelle que la santé n’est pas une marchandise et l’hôpital une entreprise.

Plus étonnant encore le double langage sur ce dossier. Lors du conseil de surveillance du 11 octobre 2018, le directeur général du CHS de st-Cyr, c’était publiquement opposé à l’acquisition du robot. Nous sommes très étonné de constater que ce projet est finalement signé .

Le Conseil de Surveillance à valider l’idée de l’intégration au GHT Nord-Beaujolais-Dombes  la demande du CH Beaujolais Vert. En effet historiquement, les 4 établissements qui le compose Thizy- Bourg de Thizy-Cours la ville et Amplepuis sont des établissements avec lesquels nous travaillons déjà.

Là encore les intérêts des uns ne sont pas ceux des autres, massivement les autres hôpitaux du GHT ont rejetés cette demande, jugée peu attractive financièrement.

Quand l’intérêt financier prime sur celui du soin =>  démonstration .

 

Les commentaires sont fermés.