Commentaires CGT CHSCT du 22 JANVIER 2019

Ce 22 janvier a eu lieu le 1er CHSCT après les élections du 6 décembre 2018.

Le CHSCT a élu son nouveau secrétaire. C’est Mme Merlier Magali qui a été élue à l’unanimité des voix. Cette fois ci, la direction s’est abstenue de participer au vote.

Lors de ce 1er CHSCT, nous avons été informés qu’une première réunion  a été faite pour l’aménagement du réfectoire d’Ariane. Un réfectoire attendu par l’équipe et qui répond à de meilleures conditions de travail et de qualité de soins.

Par ailleurs la dernière visite du CHSCT a permis de transmettre des points travaux qui ont pour finalité une meilleure sécurité et de meilleures conditions d’accueil. Nous attendons le début des travaux.

Les différents services de soins mais pas que, seront dans un futur proche sollicitées autour de la question de la climatisation d’une pièce en plus. La CGT ne peut qu’encourager une amélioration des conditions de travail des agents. Toutefois nous nous interrogeons sur les besoins en climatisation de l’extrahospitalier qu’il faudra bien réaliser aussi.

Nous constatons le turn-over des équipes du standard depuis 2 ans.

La CGT s’interroge sur les conditions de travail difficiles dans la mesure où les agents sont régulièrement appelés pour venir remplacer, le plus souvent au pied levé. Se pose aussi la question de la sécurité des travailleurs isolés. Une visite CHSCT aura lieu afin de recueillir et d’échanger autour du fonctionnement de l’équipe du standard et un groupe de travail va être lancé pour essayer d’améliorer les conditions de travail de cette petite Equipe : 3 hypothèses de travail seront à étudier dont 1 pourrait être de se passer du standard de 23h à 5h (nuit profonde). La CGT s’oppose à cette idée et souhaite travailler sur les cycles de travail et un renfort de cette Equipe pour assumer sa mission 24h/24h, 7jours sur 7.

La CGT demande à ce qu’un membre du CHSCT fasse partie de la chaîne des Evènements Indésirables, reflet entre autre des conditions de travail des agents.

Encore une fois, la CGT regrette que la DAC (Dispositif d’Accueil de la Crise) au CMP de Gleizé soit suspendu faute de sous-effectif médical.

Qu’en est-il de la continuité des soins et de l’accueil du public en souffrance ?

La CGT soutien la réactivation de L’Observatoire de la Violence, instance d’échange et d’analyse des situations de violences dans les soins du quotidien et y participera. L’OSV reprendra au mois de février 2019 avec la participation d’un membre du CHSCT.

Les commentaires sont fermés.