Le centre périnatal de l’Arbresle doit vivre, Son centre d’hébergement ne doit pas fermer: Les mamans, les familles en ont besoin!!!

  • Les élus locaux que sont les maires et les conseillers départementaux ont tous voté contre la fermeture.
  • Une pétition de plus de 4.000 signatures a été remise à l’ARS.
  • Des actions de résistance ont été menées avec les familles, la population, les personnels contre la fermeture.
  • Des demandes de rendez-vous ont été faites à de multiples reprises sans résultat au directeur de l’ARS et à la ministre de la santé.

Et pourtant l’ARS (agence régionale de santé) et le ministère sont passés en force par une décision signifiée en avril 2019. Ils veulent fermer le centre d’hébergement car, pour eux, un centre périnatal n’a pas besoin de centre d’hébergement.

Leur décision va amener 7 licenciements (3 auxiliaires de puériculture et 4 sages-femmes). Pas question d’accepter cela !

Le président Macron a récemment indiqué : « Pas de fermetures sans avis des élus des territoires de proximité ».

Les personnels seront en grève 55 minutes par jour à partir du jeudi 16 mai, de 11h 05 à 12h et de 3h 05 à 4h du matin jusqu’à obtention de leurs revendications. Les mamans, la population, les personnels doivent être entendus.

  • Nous voulons une évaluation du centre périnatal avec hébergement, nous n’avons jamais été entendus. Rappelons qu’il a été le 1er de France.
  • Non à sa fermeture.
  • Non aux licenciements…la direction veut faire partir les personnels sans rien, sans prime supra légale…Pas question !
  • Oui à la reconnaissance du professionnalisme et des missions de proximité du personnel du centre périnatal avec hébergement.
  • Oui, il faut une sage-femme 24 heures sur 24 au centre périnatal.

L’ Union Syndicale Départementale CGT De la Santé et de l’Action Sociale CGT du Rhône.

Les commentaires sont fermés.